fbpx

L’intelligence, un facteur de réussite ? Pas vraiment…

L’intelligence, condition ultime de tous les succès ? Cette croyance perdure… Or elle est totalement fausse. Beaucoup d’autres traits de personnalité sont des facteurs de réussite.

Si l’intelligence se mesure grâce à des tests de QI, nombreuses sont les voix qui s’élèvent pour faire remarquer qu’il existe différentes formes d’intelligence : l’intelligence logique que mesurent ces tests, certes, mais aussi l’intelligence émotionnelle. Cette dernière serait, selon plusieurs études, largement plus déterminante dans la réussite personnelle et professionnelle. Une étude de l’Institut technologique de Carnegie a ainsi découvert que l’intelligence émotionnelle était le facteur le plus important de réussite financière : 85 % des réussites financières sont attribuées à des compétences comportementales, tandis que seuls 15 % sont davantage liés à des connaissances techniques.

La bonne nouvelle, c’est que l’intelligence émotionnelle est un talent que l’on peut développer, contrairement à l’intelligence qui est innée.

Les qualités de l’intelligence émotionnelle

Parmi les facteurs de réussite, plusieurs qualités reviennent dans les différentes études, de la maîtrise de soi à la persévérance, en passant par l’empathie et l’ouverture d’esprit, autant de traits de personnalité que tout un chacun peut travailler. À vous de voir lesquelles de ces qualités comportementales vous pourriez développer ou renforcer pour aller plus loin dans votre réussite personnelle et professionnelle. Une seule condition préalable : la volonté, cette qualité sans laquelle l’intelligence la plus extraordinaire n’irait pas bien loin…

La rigueur

Au travail, les personnes les plus rigoureuses ont plus de chances de réussir, car elles vont tout planifier, tout organiser et se donner à fond pour chaque tâche. Encore une fois, cette qualité n’a rien à voir avec l’intelligence, et mène pourtant au succès. Vous pouvez la développer, jour après jour.

La maîtrise de soi

Quand le rationnel parvient à prendre le dessus sur l’émotionnel, cela s’appelle la maîtrise de soi, une qualité que l’on forge au fil des expériences. Il s’agit de prendre le temps de réfléchir avant d’agir, pour aller vers la réaction la plus juste et appropriée. Le développement personnel peut aider à favoriser une meilleure maîtrise de soi.

L’ouverture aux expériences

Cependant, trop réfléchir avant d’agir peut être paralysant. Les personnes dotées d’une intelligence supérieure auront parfois plus de mal à se lancer dans des aventures, car elles ont tendance à suranalyser les choses, à trop réfléchir avant d’y aller. Une personne ouverte aux expériences accepte plus facilement d’aller vers des challenges, de relever des défis.

A lire :   La seule résolution qui compte

La persévérance

La passion

La persévérance fonctionnera d’autant plus dans un domaine qui vous passionne. Comment reconnaître une passion ? À ces activités où le temps passe vite, où vous êtes dans un état de flow, dans une concentration extrême sans vous forcer. Les passionnés ne travaillent pas, ils explorent, ils s’amusent. La passion s’avère alors plus efficace que l’intelligence, car elle mène plus loin. Alors, quel domaine vous passionne ?

L’empathie

L’empathie consiste à se mettre à la place d’autrui pour tenter de comprendre ce qu’il ressent. Certaines personnes sont naturellement empathes, mais il est aussi possible de développer cette qualité en portant plus d’attention aux autres. Fondée sur le respect, l’empathie pacifie les relations et permet de construire des rapports plus harmonieux, autant au travail que dans la vie personnelle.

La sociabilité

Les personnes ouvertes aux autres sont douées pour gérer des personnes, et imposent naturellement leur leadership. Les qualités sociales sont indispensables pour réussir, et dans certains domaines, elles priment largement sur l’intelligence. Vous vous en pensez incapable ? Pourtant, cette faculté à aller vers les autres, à fédérer les troupes, peut être révélée par des séances de coaching.